Bâtir : point provisoire réalisé à la main ou à la machine pour assembler les pièces de tissu.  On utilise du fil à bâtir.

Biais : Il s’obtient en pliant la chaîne sur la trame (le tissu est donc plié en diagonal, ou à 45°C par rapport aux lisières). Le biais est très élastique, et peut se détendre.

Border : action de terminer un bord en ajoutant un ou plusieurs éléments (biais, ganse, galon).

Chaîne : voir Direction longueur.

Croisure : vient de croiser. On l’utilise pratiquement toujours pour une fermeture. C’est donc la superposition de deux éléments qui sont en vis à vis. (Par exemple les boutonnières et les boutons : les boutonnières sont cousues sur la croisure du ‘dessus’ et les boutons sur la croisure du ‘dessous’).

Décatir : ôter l’apprêt d’une étoffe. Avant de coudre son tissu il faut le laver et le repasser afin d’être sur que le tissu ne rétrécira pas ensuite.

Direction largeur (Dl) ou sens trame : les fils de trames sont perpendiculaires à la lisière.

Direction longueur (DL) ou sens chaîne  : les fils de chaînes sont parallèles à la lisière. Les fils sont plus solides, ils ne se détendent pas. On utilise la DL pour la longueur du vêtement.

Droit fil : le droit fil est normalement indiqué sur les patrons par une flèche droite qui montre la direction à suivre pour placer le patron sur le tissu parallèlement à la lisière. Le droit fil est peu élastique.

Emmanchure : ouverture pratiquée dans un vêtement pour permettre le passage du bras et éventuellement le montage d’une manche.

Encolure : ouverture pratiquée dans un vêtement pour permettre le passage de la tête, et éventuellement, le montage d’un col.

Entoilage : renfort thermocollant ou à coudre qui sert à donner plus de rigidité à une partie précise d’un vêtement.

Faufiler : voir bâtir.

Galon : ruban épais.

Ganse : cordonnet (mince cordon).

Laize : largeur du tissu entre les 2 lisières.

Lignes de placement : lignes tracées sur la patron qui indiquent comment les détails de la coupe doivent être placés (par exemple : ligne de placement pour indiquer où placer une poche…).

Lisière : bord latéral du tissu. Les lisières sont souvent tissés plus serrés que le reste du tissu.

Parementure : couche de tissu à l’intérieur d’un vêtement. La parementure consolide, soutient et peut également décorer un vêtement

Pliure : indique la position des pièces du patron à placer sur le tissu plié. Le tissu est plié endroit contre endroit, les lisières coïncident généralement.

Repère : les repères d’assemblages sont divers repères tracés sur le patron. Ces repères doivent être reporté sur le tissu  à l’aide d’une craie, d’un crayon, d’une épingle, d’un cran, d’un nœud…

Schéma de coupe : Sur les patrons il y a très souvent un « ’schéma de coupe” qui indique comment placer les pièces de patrons le plus efficacement possible sur le tissu (cela permet de faire des économies de tissu).

Surfiler : permet d’éviter que le tissu ne s’effiloche en cousant les bords du tissu. On utilise soit une surjeteuse, soit le point zigzag d’une machine à coudre.

Surjeteuse : machine à coudre spéciale qui piques les coutures, tailles les bords et surfiles les bords bruts en une seule étape.

Surpiquer :  couture décorative réalisée sur l’endroit d’un vêtement près d’un bord ou d’une autre couture. En générale la surpiqûre s’effectue à quelques millimètres seulement d’une autre couture.

Trame : voir Direction largeur.

3 commentaires pour “Lexique de couture
  1. Merci beaucoup pour toutes ces infos ! Je m’apprête à me lancer dans l’apprentissage de la couture (je viens de m’acheter une machine), et, débutante en la matière je me retrouve vite perdue au milieu de ce jargon…
    Je suis contente d’avoir trouver une si bonne aide, idem pour vos vidéos !
    Merci et bonne continuation !

  2. Bonsoir Nathalie
    je viens de découvrir votre site et je vous remercie pour toutes vos explications très précises.
    je me remets à la couture après plus de 15 ans d’interruption et j’ai besoin de bons conseils .

Laisser un commentaire