La couture pour petits et grands...

comment entretenir sa machine a coudre

Entretenir sa machine à coudre

Un bon entretien de sa machine permet de la faire fonctionner plus longtemps. Aujourd’hui je vous explique comment nettoyer l’espace canette.

 

Dans cette vidéo je vous montre comment je nettoie ma machine (une Janome DC4030),  mais le principe reste le même pour toutes les machines.

Remarque : Mon boitier  canette est placé à l’horizontal, mais si votre boitier canette est placé à la vertical, le nettoyage sera fait de la même manière. En cas de doute, reportez-vous à votre manuel d’utilisation.

 

Entretenir sa machine à coudre

 

Le résumé en photos :

On travaille toujours sur la machine éteinte (c’est certainement évident, mais je ne l’ai pas dit dans la vidéo).

 

On commence bien évidemment par dévisser le capot du boitier canette.

entretien-machine-a-coudre

 

Vous pouvez vous servir du tournevis livré normalement avec votre machine :

tournevis-machine-a-coudre

Si vous n’avez pas ce tournevis, munissez-vous d’un petit tournevis car il n’y a pas beaucoup d’espace à cet endroit-là. (Vous pouvez prendre le dos d’une cuillère… la vis n’est pas serrée trop fortement).

 

Et si jamais vous n’y arrivez toujours pas, j’ai trouvé des kits d’entretien en vente.

 

Un kit d’entretien complet de Singer (le kit est livré avec tournevis, petite brosse de nettoyage et également de l’huile) :

 

Mais vous pouvez acheter les éléments à part.

Des tournevis Singer :

 

Une petite brosse (mais un simple pinceau suffit amplement !) :

 

Et l’huile ?

Je n ‘ai pas assez insisté là-dessus dans ma vidéo, mais voilà ce que je pense de l’entretien systématique des machines à coudre.

 

Je sais que je vais faire grincer des dents et qu’on va me dire que c’est super important de graisser sa machine. Oui je n’en doute pas. Mais si je vous disais que ma machine Singer a été graissé 1 fois sur 15 années de service ! Et si je vous disais aussi que ma Janome n’a encore pour le moment jamais été graissé (ça doit faire 6 ans maintenant que je l’ai et vous voyez bien à quel rythme je couds).

Dans le doute j’ai discuté de cela avec une connaissance à moi qui tient justement un magasin de machine à coudre et voilà ce qu’elle m’a dit : Pour elle, l’huile n’est franchement pas indispensable (du moins pas comme on nous le fait croire), mais c’est un formidable outil marketing surtout lorsqu’on pousse les clients à venir graisser la machine chaque année. Outil marketing, pourquoi ? Tout simplement car c’est l’occasion pour le client de rentrer à nouveau dans la boutique et au commerçant de pouvoir proposer une nouveauté, d’essayer la dernière machine qui vient de sortir…

 

Alors la vérité se trouve certainement au milieu de tout cela. Bien évidemment, moi je pense que je n’ai peut-être pas assez graissé ma machine. Ceci dit, le faire au rythme de ce qu’imposent les fabricants est largement, très largement, exagéré.

A vous ensuite de vous faire votre propre opinion (en tout cas ce n’est pas le commerçant qui va vous prendre de l’argent pour votre révision qui va vous dire ça).

 

Après cette petite parenthèse,  continuons de démonter notre machine.

 

On enlève le couvercle

Pour que le couvercle s’enlève plus facilement, je vous conseille de retirer votre pied avant de soulever la plaque en métal. Vous aurez ainsi plus d’espace pour travailler.

entretien-canette-machine-a-coudre

 

La plaque est désormais enlevée, on peut voir tout un tas de ‘peluche’ de tissu (des “moutons”).

entretien-machine-a-coudre-2

 

Je commence par enlever les ‘peluches’ apparentes à l’aide du pinceau livré avec ma machine (si vous n’avez pas cet outil, vous pouvez prendre un simple pinceau d’écolier).

entretien-machine-a-coudre-3

 

Comme il y a beaucoup de saleté, je vais également enlever le boitier de la canette. (Si vous avez un doute, regardez ma vidéo.)

Je vous conseille également de faire des photos de votre machine AVANT de la démonter. Il sera alors plus simple ensuite de remonter les pièces et de les remettre au bon endroit si jamais vous rencontrez un problème.

entretien-machine-a-coudre-4

 

On passe à nouveau le pinceau, mais cette fois-ci à l’intérieur du boitier (il y a vraiment beaucoup de ‘peluches’ qui se sont accumulés à l’intérieur !).

entretien-machine-a-coudre-5

 

Voilà, j’ai quasiment tout enlevé.

entretien-machine-a-coudre-6

 

On peut ensuite, si on le souhaite, s’aider d’une bombe à air (pour l’informatique) de ce type :

Je ne conseille pas non plus spécialement d’acheter ce type de produit (ma crainte est finalement de déplacer la poussière dans la machine à des endroits où elle n’aurait pas pu y aller toute seule). La pression avec ce type de bombe est quand même assez “forte”.

Dans la vidéo, une fois que j’ai enlevé  95 % des peluches, je souffle simplement dessus (ce n’est peut-être pas la meilleure technique non plus, mais mon souffle est bien moins puissant qu’avec la bombe). Je sais que certaines personnes utilisent ces bombes à Air comprimé pour leur machine (mon mari en utilise pour nettoyer les PC), mais moi je ne préfère pas.

 

Une fois que vous êtes satisfait de votre nettoyage, il ne reste plus qu’à remettre votre boitier canette, et à fixer le capot avec votre vis.

 

Abonnez-vous à la newsletter !

Partager cet article sur :
Share on facebook
Share on twitter
Share on pinterest
Jennifer
Jennifer

Créatrice de ‘Blog Couture Facile’ et… dans la couture depuis près de 30 ans.

Mon diplôme de CESF (Conseillère en Economie Sociale et Familiale) m’a permis de bénéficier d’une formation de couture de 2 années pendant mes études supérieures.

Après avoir donné des cours de couture dans des centres sociaux, je forme aujourd’hui mes élèves grâce à mes formations de couture en ligne.

7 réflexions au sujet de “Entretenir sa machine à coudre”

  1. Bonjour, j’entretiens aussi ma machine. En fonction des tissus que je pique, le nettoyage est plus ou moins fréquent (plus le tissu est pelucheux, plus je nettoie souvent). Ma machine a le porte canette sous le bras, mais le principe est le même que celui que vous montrez. Avant de remonter les pièces, je les essuie avec une lingette e microfibre sèche. Une manie…sans être maniaque ;)Bises du Sud

    Répondre
  2. Bonjour,
    votre vidéo est pas mal et je partage votre commentaire sur le graissage des machines.
    Je trouve dommage par contre que vous ne fassiez pas le nettoyage entre les griffes, l’accumulation de poussière a cet endroit fini par faire un espèce de feutre, qui a terme nuit à l’entraînement du tissu et peut aller jusqu’à endommager la machine.
    Ensuite comme beaucoup de personnes vous avez des impacts sur le bord du trou de votre plaque à aiguille, il faudrait profiter du démontage pour supprimer, avec une petite lime à ongle en carton, toute arrête tranchante sur le bord du trou de la plaque, cela évitera les boucles et/ou les casses intempestives du fil de l’aiguille.
    Cordialement
    Jean-claude réparateur MC

    Répondre
    • Bonjour,
      Merci de rappeler ces conseils avisés (je nettoie effectivement bien entre les griffes, même si cela n’apparaît pas dans cette vidéo).
      En effet, dans ma formation « Débutez la couture comme un pro » (https://www.blog-couture-facile.fr/mes-formations-couture/ ) il y a tout un chapitre concernant le nettoyage et la lubrification de la machine.
      Dans ces vidéos je montre plus en détail toutes les étapes indispensables.
      Concernant la plaque, j’ai effectivement des impacts (accident de couture mdr) mais heureusement pas d’arrêtes tranchantes sinon j’aurai carrément remplacé la plaque également.

      Répondre
  3. C’est mon mari qui a nettoyé ma machine, sous les griffes aussi et franchement , çà marchait mieux après … le point sautait… il y avait deux cm de points sautés… c’est extra le nettoyage de ma vieille machine après 20 ans de service sans nettoyage…(j’en faisais qu’au niveau de la canette …)

    Répondre
    • Le nettoyage est très important. On peut effectivement coudre des « années » sans problème (si on coud peu, ou si on utilise que des tissus non pelucheux etc).
      Par contre si on utilise un tissu pelucheux, le nettoyage est impératif dès le projet fini et cousu.
      Pour certains tissus pelucheux, j’en arrivais à devoir nettoyer ma machine chaque jour, c’est dire les dégâts que peuvent faire certains tissus…

      Répondre
  4. Bonjour Jennifer,
    Merci pour cet article très bien fait !
    Quand j’ai acheté ma Pfaff 2056 il y a 16 ans, le vendeur agréé m’a dit qu’elle était graissée à vie.
    Ma MAC a beaucoup servi pendant 5 ans environ, puis moins pendant encore 5 ans, et là maintenant je couds en gros un projet par mois, mais pour l’instant des tissus assez lisses. Quand je vois vos beaux manteaux en lainage cousus pour vous ou votre fille, je me dis qu’il faut vraiment que je m’y mette, mais je n’ai pas encore sauté le pas !
    J’ai toujours fait assez attention à l’époussetage des peluches et fibres (comme vous faites) et quand la machine ne sert pas, je pose dessus un grand tissu propre non pelucheux (plutôt que le grand couvercle de transport qui m’obligerait à enlever à chaque fois la table d’extension).
    La machine n’est jamais allée chez le réparateur, ni pour une panne ni pour une révision.
    Mais ce WE, j’ai eu un souci : un fil qui pendait est venu s’entortiller autour du mécanisme intérieur de montée et descente de l’aiguille, bloquant tout.
    En cherchant sur le net je suis tombée sur un échange du forum « le Journal des Femmes » où un mécanicien expliquait comment accéder au mécanisme des Pfaff au dessus de l’aiguille. Ca n’a pas été évident du tout, il y a des clips à gérer très délicatement, et on a un peu peur de tout casser… mais j’ai réussi à démonter, à défaire avec une longue aiguille et une pince à épiler tous les tours de fil entortillés ! J’ai été très étonnée de trouver si peu de poussières et peluches à l’intérieur du capot. J’ai huilé un petit peu avec un pinceau (j’ai vu sur un tuto que le pinceau était beaucoup mieux que la pipette)… donc c’était la 1ère fois depuis 16 ans !
    Je partage votre avis concernant le marketing, nous faire croire qu’il faut faire un contrôle technique des machines tous les ans, nous attirer dans la boutique, etc… c’est parfaitement exagéré, j’en suis convaincue !
    Bonne continuation !

    Répondre

Laisser un commentaire