La couture pour petits et grands...

pyjama court femme burda 6742

Pyjama court Burda 6742

Ce patron de pyjama (Burda 6742) est idéal pour l’été.

Mais avant de vous parler du patron et de ses contraintes techniques, je vous montre déjà quelques photos de ce pyjama.

pyjama femme burda 6742

Comme vous pouvez le constater il s’agit d’un patron en 2 pièces (un chemisier et un short).

burda 6742 encolure

Le dos :

pyjama dos 6742
burda 6742 dos

Quel patron et quel tissu pour réaliser ce pyjama ?

Le patron :

J’ai choisi le patron Burda 6742 (avec un niveau de difficulté estimé par Burda à 1 sur 3, donc niveau très facile pour Burda). J’ai cousu le modèle du milieu (modèle A et D). Ce patron est donné de la taille 34 à 44. (Moi j’ai réalisé le short en taille 38 et le haut en taille 36, en suivant le tableau des mesures Burda).

Vous pouvez acheter ce patron ici sur tissus.net et là sur Amazon. (Je vous ai mis les liens direct).

Je vous le dis tout de suite, ce patron mériterait un niveau de difficulté de 2 sur 3. En effet, il faut savoir : poser une parementure avec son col et réaliser des boutonnières.

Il existe des patrons de pyjama bien plus ‘simple’, car ne nécessitant pas de réaliser tout cela. Je pense notamment au pyjama que j’avais réalisé pour ma fille (patron de pyjama femme Butterick ). L’inconvénient du patron Butterick c’est qu’il faut maitriser la couture avec des tissus extensibles. L’avantage si vous utilisez un tissu extensible c’est que vous n’aurez pas besoin de faire une ouverture chemisier.

Il y a des avantages et des inconvénients à choisir l’un ou l’autre patron. Je préfère largement le patron Burda qui donne un côté bien plus chic et travaillé, mais à vous de choisir en fonction de votre niveau en couture.

Je vous prépare d’ailleurs un tuto (même 2 !) pour vous expliquer comment réaliser cette parementure ainsi que les pinces.

Le tissu :

J’ai d’abord acheté un tissu dans une boutique de ma ville. Comme à mon habitude je commence TOUJOURS par laver le tissu, cela me permet de voir comment celui-ci va se comporter au lavage (va-t-il rétrécir ? déteindre etc ?). Dans la majorité des cas vous n’aurez pas de problème… et dans de très rare cas vous vous direz que vous avez vraiment bien fait de nettoyer votre tissu AVANT de le coudre !

coin buanderie

C’est ce que je me suis dit en ressortant mon tissu de la machine à laver ! Celui ci avait déteint… ou plutôt devrais-je dire qu’il avait perdu sa couleur, par endroit ! (ce n’était même pas uniforme !).

Bref j’avais donc acheté une simple cotonnade (à 10 €/le mètre) et je dois dire que même si le tissu paraissait correct, il s’avérait qu’il était de TRES mauvaise qualité.

Heureusement que je n’ai pas passé autant de temps à coudre ce pyjama avec ce tissu, car vraiment j’aurai eu les nerfs.

J’ai donc « seulement » gâcher mon argent (ce qui est déjà vraiment énervant car si je couds c’est aussi pour faire des économies).

Je me suis demandée ‘quel tissu’ (et surtout « où » ?) allais-je bien pouvoir l’acheter… Puis j’ai repensé à la housse de couette que je venais d’acheter sur un site de linge de maison. Sur le site Tradition des Vosges.

C’est cette parure :

housse de couette satin de coton

Ce tissu (un satin de coton) était tellement beau et il aurait très bien pu convenir parfaitement à la réalisation de ce pyjama. Et surtout… ce tissu était VRAIMENT de qualité !

J’ai donc tout simplement racheté le même tissu, sauf qu’au lieu d’acheter une housse de couette, j’ai juste acheté un drap 1 personne de 180 par 290 cm (largement suffisant pour réaliser mon pyjama). Il me reste de quoi refaire 1 short (peut être 2 même) avec le reste de tissu. Je ne sais pas si je pourrai refaire une deuxième tenue complète (il faudrait que je regarde très exactement).

J’ai acheté ce drap pendant une offre promotionnelle et je l’ai donc acheté à -50 % car là actuellement il coute 62 €. Donc moi je l’ai eu à 31 euros… pour environ 3 mètres de tissu (pour une laize de 180 cm). Ce qui reviendrait environ à 10 euros le mètre. Quand je repense à mon tissu acheté à 10 euros le mètre (en 150 cm de large), je suis quand même furieuse.

J’édite pour ajouter le lien du drap comme on me l’a demandé souvent par mail : https://www.traditiondesvosges.com/fr/drap-plat-a-motifs/1493-drap-charme.html

Désormais je sais où acheter mon tissu pour réaliser des pyjamas.

J’ai oublié de préciser que ce tissu est un coton, 100 % satin de coton, 110 fils/cm2 (si cela peut vous donner un ordre d’idée sur l’épaisseur du tissu à choisir).

Me voilà désormais assorti à ma parure de lit, je vais pouvoir me fondre dans le décor…

Partager sur :
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest

17 réflexions au sujet de “Pyjama court Burda 6742”

  1. Ce pyjama est vraiment très chic !
    J’achète régulièrement des draps dans mon hypermarché, pour avoir du coton uni assorti à un imprimé, souvent ça revient moins cher que le tissu au mètre et je n’ai pas de magasin de tissus sur place. Mais la plupart du temps, je ne trouve que des draps-housse (ceci dit, ça m’a permis aussi d’avoir de l’élastique en quantité pendant le premier confinement…)

    Répondre
    • Oui cela revient moins cher… franchement quelquefois je me demande si on ne prend pas pour des poules aux œufs d’or… (on arrive quand même à acheter du tissu au mètre bien plus cher que des articles textiles finis).

      Et bonne idée d’avoir récupéré les draps housse pour les élastiques ! ;-)

      Répondre
  2. Je n’y aurai jamais pensé mais je garde l’idée bien en tête, elle est excellente. J’aime beaucoup l’humour à la fin de l’article sur le pyjama. J’ai immédiatement pensé au filme Le père noël est une ordure avec le costume à carreau sur le canapé du même tissus !

    Répondre
    • ahhhh votre commentaire m’a bien fait rire !!
      Il faudrait que je revois ce film. J’avais vu (il y a très longtemps) une rediffusion de la pièce de théatre. J’ai souvenir du gilet offert (pris pour une serpillière d’ailleurs), mais je ne me souviens plus du costume ayant le même tissu que le canapé.

      Répondre
  3. Magnifique réalisation, très chic..ce pyjama est vraiment très beau. C est une excellente astuce que d acheter un drap dans une belle étoffe chez une marque de qualité et de confiance…de plus Française, c est réconfortant.
    Bravo Jennifer vous avez beaucoup de talent.. j adore vous lire , et apprendre grâce à vous,mille merci , et bon week-end

    Répondre
  4. Magnifique réalisation, très chic..ce pyjama est vraiment très beau. C est une excellente astuce que d acheter un drap dans une belle étoffe chez une marque de qualité et de confiance…de plus Française, c est réconfortant.
    Bravo Jennifer vous avez beaucoup de talent.. j adore vous lire , et apprendre grâce à vous,mille merci , et bon week-end

    Répondre
    • Merci :-)
      N’importe quel tissu peut être réutilisé à partir du moment où il répond aux exigences d’un patron.
      Par exemple je n’aurai pas pu utiliser ce tissu-là pour en faire un t-shirt (car les tissus utilisés pour faire des T-shirts sont extensibles).

      Répondre
  5. Bravo, j’ai fait la même chose avec un drap plat fleuri, soit pantalon large et veste kimono… Agréable à porter
    Merci pour votre blog
    Michèle

    Répondre
  6. C’est en effet une très bonne idée , ce drap étant de qualité…
    c’est vrai que le prix est pas mal, j’hésitais avec un tissu vendu comme tissu de drap,,
    alors qu’il ferait un très beau pyjama, enfin, je suis pour les chemises de nuit , cela étant plus facile à faire pour mon niveau…et d’ailleurs pour débuter, coudre des chemises de nuit est un bel exercice…

    Répondre
    • Il n’y a pas de différence (pour ce modèle du moins) entre le pyjama et la chemise de nuit.
      Le haut du pyjama est le même que celui de la chemise de nuit, sauf qu’il s’arrête bien plus court.
      Le bas du pyjama est facile à assembler (il y a une fausse patte de boutonnage).
      Le plus compliqué dans ce modèle (si on débute) c’est le haut, car il faut faire des boutonnières, coudre la parementure.
      A mon sens c’est surtout la pose de la parementure qui représente la difficulté principale.

      Répondre

Laisser un commentaire