Vous êtes ici
Accueil > Derniers articles du blog > Mes accessoires et autres > Poupée > Chambre pour poupée (Année 1940) #1

Chambre pour poupée (Année 1940) #1

Actuellement je me lance dans un projet de création de chambre pour poupée des années 1940.

 

Mon projet est simple : je souhaite concevoir une garde-robe pour ma poupée Clémentine. Je vous en ai parlé ici.  Et parallèlement à la réalisation de sa garde-robe, je vais également réaliser  sa chambre.

J’ai donc commencé à interroger des personnes connaissant bien cette époque. Je voulais en apprendre plus notamment sur la literie, les draps etc.

 

Je vous livre les informations que j’ai déjà pu récupérer :

 

Pour le choix du tissu :

  • Pour le choix du tissu du matelas : du coutil rayé ou à motifs floraux ton sur ton. Gris, bleu, beige, voir rose.
  • Le tissu pour le linge de lit était généralement blanc.
  • Les oreillers et le traversin sont en tissus rayés également, mais pas en coutil car trop raide.

 

Pour les broderies :

  • Les monogrammes sont sur le devant du drap du dessus, sur la taie d’oreiller et à l’extrémité de la taie de traversin.
  • Les monogrammes étaient souvent brodés sur les côtés (apparemment sur chaque côté). Je me demande maintenant si c’est bien le monogramme entier qui était brodé de chaque côté ? (ou bien juste 1 lettre du monogramme de chaque côté ?)
  • Il pouvait y avoir des broderies sur la partie du drap repliée sur l’édredon. En fait il s’agissait surtout de boutis.
  • Pas de couleur pour les broderies, mais en général elles étaient brodées ton sur ton

 

Pour l’édredon :

  • Il était souvent rouge, garni de plumes
  • L’édredon se pose sur le lit (il ne descend pas au sol comme une couette). Il a donc presque la taille du lit.
  • Il existe des housses pour édredon en broderies ajourées mais apparemment on retrouve surtout l’édredon rouge sans housse.
  • En Provence il y avait des édredons en piqué de coton et en boutis. Le boutis était uni et le piqué était réalisé avec du coton imprimé (tissus provençaux, imprimé floraux, cachemire…).

 

Pour les draps :

  • Le drap housse n’existait pas, on prenait un grand drap qui se posait sur le matelas et venait également border le matelas.
  • Le drap “du dessus” était généralement plus petit.

 

Si vous avez d’autres informations ou des précisions à me donner,

n’hésitez pas à les partager avec moi en commentaire (ou dans la rubrique contact tout en haut de ce blog).

 

Et maintenant voici la chambre… du moins l’armoire et le lit de la chambre :

chambre-poupee-epoque-1940

 

armoire-poupee-1940

 

armoire-ouverte-poupee-1940

Je dois dire que lorsque j’ai vu cette chambre, j’ai complètement craqué et j’y ai un vu tout un tas de possibilités. C’est juste superbe, comme j’aime, et cela fait travailler mon imagination à fond…

 

lit-pour-grande-poupée

Le lit est parfait pour la taille de Clémentine (il me tarde de recevoir mes tissus afin de commencer la création du matelas).

 

J’ai une question à vous poser, si vous vous connaissez bien en ‘bois’. Voilà comment se présente le haut de l’armoire (on voit qu’il a été “piqué”, je suppose par des bêtes ?). Est-ce que je dois faire quelque chose en particulier ? Procéder à un entretien particulier ? autre chose à faire ? Je n’ai vu aucune bête cependant, et j’aurai aimé garder l’armoire et le lit tels qu’ils sont car je les trouve vraiment beaux.

bois-ancien-meuble

 

En tout cas je suis ravie, d’avoir pu trouver ces beaux meubles et j’ai hâte de mettre tout cela en situation. Et dire qu’à l’époque des années collèges je n’aimais pas l’histoire… Aujourd’hui j’essaye de rattraper le temps perdu : je me documente sur des périodes historiques et j’essaye de comprendre ce qui a pu se passer.

Articles similaires
7 commentaires pour “Chambre pour poupée (Année 1940) #1
  1. traite le bois sinon il va inffecter tout ce qu’il y a en bois cher vous termite moi je mets dans chaque trou du produit 2 x et bouche pate a bois teinte et vernir

  2. Il faut essayer le vinaigre blanc, l’injecter à l’aide d’une seringue dans chaque trou,et surtout surveiller que de la sciure ne coule des trous. Signe qu’il y a des bestioles….
    Quand au monograme je crois que pour l’oreiller d’une fille il fallait le broder dans le coin gauche. Bonne couture

  3. Peut être avez vous déjà traité votre armoire , mais il faut absolument le faire .
    En premier lieu , on lessive avec de la lessive St Mars, on laisser sècher.
    Ensuite, le mieux est passer au pinceau du lexylophène en insistant sur les trous .
    Le mien est en bombe avec un petit tuyau pour aller dans le trou ou au plus près.
    Protègez vous les mains , et faites le dehors.
    Laisser sécher 24 heures et recommencer.
    On doit le faire 2 à 3 fois suivent l’étendue.
    Une fois le traitement effectué, passez de l’huile de lin au pinceau en couche fine , laisser sècher au moins 24 heures et lustrer avec de la laine de coton ou un chiffon très doux mais sans peluches.
    Vous pouvez mettre de l’huile de lin sur toute l’armoire et le lit , elle a l’avantage d’éviter l’humidité , la poussière, mais longue à sécher.
    Voilà pour les conseils, j’ai rénover de toute façon, une chaise haute ancienne de bébé et une grand armoire en chêne.
    Bonne soirée

    1. Oui j’ai effectivement acheté un produit (avec une aiguille à mettre dans chaque trou) afin de mettre le produit partout.
      C’était vraiment long et pénible. D’ailleurs j’ai arrêté en cours de route car je me suis dit qu’il était difficile pour moi de savoir si je n’avais rien oublié !
      J’ai donc changé de stratégie : j’ai mis l’armoire au congélateur pendant 3 jours.
      J’ai lu que la congélation tuait toutes ces bêtes-là. Il existe d’ailleurs (je ne sais plus ou en France), un endroit où on peut donner de grosses pièces (meuble…) et les congeler pendant 48 heures pour tuer ces bêtes. Bien évidemment la procédure est payante (et faut pouvoir déplacer ces meubles !).
      Mais cela a le mérite de tout tuer et aussi cela reste moins nocif.
      Quand j’ai mis le produit sur l’armoire, je me suis mise dehors (mais ça sentait tout de même très très fort). Donc pour éviter de tout traiter, je me suis dit que la congélation c’était finalement une bonne chose.

      Vous parlez d’huile de lin également. Est-ce que je dois en mettre ou pas à votre avis ? (concrètement ça apporte quoi de mettre de l’huile de lin ? c’est juste pour nourrir le bois ?).

      Je vais recevoir une table de nuit également (pour Clémentine), je vais la congeler également (je trouve ça finalement plus rapide et moins dangereux).

Laisser un commentaire

Haut