Vous êtes ici
Accueil > Derniers articles du blog > Mes accessoires et autres > Poupée > Chemisier pour poupée (année 1940) #2

Chemisier pour poupée (année 1940) #2

Je vous retrouve pour le 2ème épisode de la création de ce chemisier pour poupée des années 1940.

 

Tout d’abord je dois vous dire que je suis vraiment très contente de partager avec vous ma passion de la couture que ce soit à travers mes tutos, mes réalisations… ou encore aujourd’hui à travers la création des vêtements pour ma poupée.

Je prends  plaisir à découvrir et créer de nouvelles choses et j’espère vraiment vous communiquer cette passion, ou du moins vous permettre d’avoir un moment de détente dans votre journée simplement en lisant mon blog.

 

Dans l’épisode 1 de la création du chemisier, j’avais eu un petit souci dans le passage du bras à travers l’emmanchure. Cette fois-ci mon but est donc de résoudre ce problème et d’agrandir l’emmanchure.

 

Me revoilà avec mon prototype n°2

J’ai donc apporté des modifications au niveau des emmanchures et j’ai également agrandi le dos (au niveau de la patte de boutonnage).

 

chemisier-poupee-clementine-en-cours-1

Premier constat : les bras passent cette fois-ci ! Ouf. Par contre on ne s’en rend peut être pas bien compte mais le tissu au niveau du torse est hyper tendu. Ce patron pourrait être parfait… si le tissu avait été du jersey. Mais comme je compte utiliser du coton (qui est plutôt raide) je vais donc devoir agrandir encore un peu au niveau du ‘devant’ du chemisier.

J’ai cousu les 2 manches car je voulais être sûr et certaine que Clémentine puisse bien enfiler son vêtement.

 

finition-bord-manche-poupee-clementine

J’ai également commencé à travailler les finitions des manches (je vais devoir donner un peu plus de souplesse à ce bord de manche). Je le trouve trop serré, j’aimerai le faire moins serré et ajouter un mini bouton pression pour venir fermer ce bord de manche. Je vais donc réaliser une petite patte de boutonnage un peu plus longue que celle que j’ai déjà pu réaliser. On ne la voit pas sur la photo car j’ai placé la patte de boutonnage de telle manière à ce qu’elle se retrouve sous le bras pour ne pas être visible justement.

Il faut que je vois si j’arrive à trouver de petits boutons pressions… et aussi si je laisse ma patte de boutonnage là où je l’ai placé. Peut-être que cela serait plus joli finalement d’avoir une finition visible sur les côtés.

 

chemisier-poupee-clementine-en-cours-2

Le dos mérite d’être encore un peu agrandi (au niveau de la patte de boutonnage également). Il ne manque pas grand-chose, une histoire de 2mm juste pour avoir un patron parfait.

 

chemisier-poupee-clementine-en-cours-3

 

Mon prototype n°3

Comme j’étais particulièrement motivée, j’ai enchainé sur un nouvel essai. Cette fois-ci je me suis dit que j’allais uniquement coudre le devant et le dos et faire le rabat de couture au niveau des emmanchures.

De toute manière, j’apporte des modifications importantes qui impactent ensuite la taille des autres pièces du patron. Par exemple dans mon prototype N°2 j’ai augmenté légèrement le devant, mais en faisant cela, le patron de mon col se retrouve forcément trop petit. Donc au lieu de tout coudre à chaque fois (et de modifier chaque pièce du patron en conséquence), je vais maintenant faire pièce par pièce et apporter les modifications nécessaires avant de poursuivre.

 

Donc pour ce prototype je vais travailler uniquement le dos et le devant :

 

chemisier-poupee-clementine-en-cours-5

Le devant lui va parfaitement bien. Il n’y a plus cette tension du tissu au niveau du torse. C’est un bon point, mes corrections sont parfaites. (Pour rappel : j’ai augmenté, pour ce prototype, l’amplitude du chemisier au niveau de sa poitrine).

 

chemisier-poupee-clementine-en-cours-4

 

 

chemisier-poupee-clementine-en-cours-6

Pour le dos, j’ai volontairement laissé le dos tel que je l’avais conçu dans mon prototype N°2. Je voulais être sûr et certaine qu’en augmentant le ‘devant’ du chemisier que cela n’allait pas apporter trop de modification au niveau du dos. Forcément… si le devant est moins serré, le dos tirera moins également.

Verdict ? Je pense qu’il manque bien ces quelques millimètres que j’avais déjà repérés dans mon essai précédent. Si je veux mettre une patte de boutonnage qui ne “tire” pas trop, je vais devoir ajouter ce petit surplus de tissu. Peut être seulement 2 mm…

 

Il me reste à poursuivre mes essais, mais je sens que j’ai fait une grande avancée dans ce patron. La prochaine fois je dois donc :

– augmenter légèrement les 2 parties du dos

– éventuellement donner plus de bouffant à mes manches ballons (ce qui impliquera de refaire le patron des manches)

– commencer à réfléchir sur la finition du bord des manches (mettre ma finition sur le côté pour qu’elle soit visible ou pas ?)

– et acheter des mini boutons pression (à voir où est-ce que je peux trouver ça).

 

A bientôt pour la suite !

Articles similaires
4 commentaires pour “Chemisier pour poupée (année 1940) #2
  1. J’ai des pressions transparentes de 6mm de diamètre. Est-ce que ça peut vous convenir ? Si ouij’en ai 6.j’en 2 plus petites mais noires. Claudine

    1. oh c’est très gentil Claudine, j’apprécie beaucoup votre offre, mais j’ai mesuré mes pressions elles font aussi 6 mm.
      Je vais essayer de voir pour en trouver des plus petites… Pour la couleur je pense prendre quelque chose de clair car le chemisier sera normalement clair (peut être même blanc).

Laisser un commentaire

Haut