Vous êtes ici
Accueil > Derniers articles du blog > Cours / Tutos / DIY > Cours de couture > Astuce pour décalquer un patron de couture

Astuce pour décalquer un patron de couture

Aujourd’hui je vous livre mes astuces pour décalquer un patron de couture à petit prix !

 

La grande question qui revient régulièrement est : quel papier choisir pour décalquer mes patrons de couture ?

 

Je vous propose de regarder en vidéo mes astuces :

 

 

Il existe vraiment différents types de support que vous allez pouvoir utiliser :

 

– Les “classiques” (les papiers estampillés “spécial patron de couture”), comme le papier de soie par exemple :

Alors même si ce papier de soie n’est pas vendu très cher, vous n’obtiendrez pour ce prix  ‘que’ 5 grandes feuilles pour décalquer vos patrons.

 

– Vous avez également le papier en rouleau de la marque Prym :

Ce rouleau mesure 1 mètre sur 10 mètres (vous avez déjà donc plus de possibilités qu’avec le produit précédent).

 

Il existe de nombreux produits vendus pour décalquer vos patrons de couture, je ne vais donc pas tous vous les montrer, mais je voulais surtout vous parler de mes astuces pour éviter de dépenser trop d’argent.

 

La nappe en papier

J’ai longtemps utilisé une nappe blanche en papier :

nappe-papier

 

On trouve ce type de nappe en grande surface. Il faut choisir la nappe de moins bonne qualité (donc la moins cher) afin que le papier soit le plus fin possible. Si on choisit un papier trop épais on risque de ne pas voir à travers.

Avantage de ce type de produit :

– le prix ! On a des mètres et des mètres pour 3 fois rien.

Inconvénients :

– la nappe s’abime facilement. Lorsqu’on trace son patron avec un crayon on fait quelque fois des “trous” en restant accroché au papier.

– On ne voit pas forcément bien à travers. J’ai pourtant longtemps utilisé des nappes pour décalquer, mais récemment j’ai été rattrapé par “l’âge” ! Et oui je suis devenue presbyte depuis peu, et voir à travers la nappe commence à me poser de vrais soucis.

 

Une amie m’a donc parlé d’un autre type de papier que l’on peut utiliser pour décalquer ces patrons : du papier alimentaire ingraissable.

 

Le papier ingraissable alimentaire

On trouve ce papier dans les jardineries (au rayon alimentaire justement). Je suppose que ce papier est utilisé pour emballer les produits alimentaires. Il ressemble à du papier cuisson, mais je ne saurai vous dire s’il passe au four ou pas !

Ce papier se présente sous forme de grandes feuilles qui font 100 cm sur 66 cm.

papier-alimentaire-ingraissable

 

Avantages de ce type de produit :

– le prix : on a un très gros rouleau de feuilles pour moins de 10 euros.

– la feuille est beaucoup plus résistante que la nappe en papier

– la feuille est plus transparente que la nappe en papier

Bref ce produit a vraiment tout pour plaire : on voit mieux à travers… et en plus c’est un papier assez solide !

 

Inconvénient :

– Les feuilles sont posées les unes sur les autres puis roulées entres-elles : on a donc du mal à sortir 1 feuille (mais bon, cela reste un petit inconvénient par rapport aux avantages que cela amènent !)

 

La comparaison entre la nappe et le papier ingraissable

Voilà quelques photos pour vous montrer la comparaison entre les deux. Je tiens à préciser que montrer une transparence en photo (ou en vidéo) n’est pas chose facile car cette transparence est bien moindre qu’un papier calque par exemple.

 

A gauche, le papier ingraissable alimentaire. A droite la nappe en papier.

 

Et les voilà séparément :

Le papier ingraissable alimentaire:

 

La nappe en papier :

On voit nettement moins bien avec la nappe en papier (même si on voit un peu quand même en y prêtant attention). Il y a encore 1 an en arrière je voyais bien à travers. Désormais cela devient très difficile pour moi…

 

Les autres astuces pour décalquer

Certaines personnes vont utiliser de la bâche de protection (vous savez ces fameuses bâches que l’on achète en magasin de bricolage et que l’on pose au sol pour protéger d’éventuelles tâches de peinture). C’est vrai que cette bâche est très transparente. Par contre elle reste très souple (peut-être un peu trop à mon gout pour décalquer un patron), de plus il faut utiliser un feutre indélébile pour écrire dessus.

De même que si vous utilisez des rouleaux plastiques transparents pour couvrir les livres, vous aurez également besoin d’un feutre indélébile.

 

J’ai vu aussi que certaines couturières utilisaient du papier cuisson (ça rejoint un peu le papier alimentaire ingraissable que je vous ai présenté), sauf que le papier cuisson est vendu, en général, en petites feuilles.

 

Pour conclure, il n’y a pas de bonnes ou mauvaises techniques, c’est à vous de trouver celle qui vous convient le mieux. En tout cas pour moi, j’ai dû changer de technique à cause de ma vue (presbytie récente) et je trouve que le papier alimentaire ingraissable est (pour le moment) la meilleure chose que j’ai pu tester (et approuver !)

Et vous ? Vous utilisez quelle technique ?

Articles similaires
17 commentaires pour “Astuce pour décalquer un patron de couture
  1. bonjour, merci pour ton astuce que je connaissais déjà. Moi j’utilise du papier marron (kraft) avec du papier carbone et une roulette.
    Bonne journée

  2. J’utilise des rouleaux de calque que l’on trouve chez MT, mais je les achète au salon du tissu (3 pour 6,50€)
    Merci pour les bons plans que tu donnes, grâce à toi j’ai fait de superbes affaires… Bon dimanche

  3. Merci pour le tuyau, pour des motifs à reproduire, (pas très grand) pour du patchwork ou broderies, j’utilise le papier cuisson (en + , çà protège ma table de repassage)

  4. Merci infiniment pour toutes ces astuces. Le papier à patrons manque vite lorsque l’on coud souvent.
    Personnellement, j’achète le papier à patron chez « la coupe d’or » :
    https://www.lacoupedor.com/Produits/Accessoires-de-couture/Maxi-pack-papier.html
    Il est très bien, bien transparent, il est facile d’écrire dessus avec n’importe quel stylo ou crayon mais à tendance à vite se déchirer si on ne fait pas attention. C’est celui dont je me sers le plus.
    J’ai déjà également acheté le rouleau de papier à dessin chez « 10 doigts » :
    https://www.10doigts.fr/rouleau-de-papier-blanc-pour-dessiner-ou-peindre-gp1099.aspx
    Il est très bien aussi, un peu plus épais et par conséquent moins transparent mais tout de même bien.
    Les prix se valent entre les 2.
    Merci et bonne continuation Jennifer ;)

  5. Je couds depuis plusieurs années, j’ai commencé par utiliser du papier fin et transparent en rouleau, type papier pour patrons. Il y a pas longtemps, j’ai trouvé des sacs à gravats transparents dans un magasin bricolage, j’ai donc essayé et je fus plutôt surprise et conquise de la facilité de traçage des patrons. On voit vraiment bien au travers, je trace avec un crayon bic qui marque bien et surtout ce que j’apprécie le plus: on voit tout, les lignes et les repères surtout lorsque c’est une feuille à patrons multiples où un tas de tracés se coupent et se superposent. J’aurai 57 ans dans peu de temps et la presbytie je connais depuis un moment et personnellement, le plus dur ça n’est pas de reproduire les patrons, mais bien de mettre le fil dans le chas de l’aiguille de la surjeteuse, en l’occurence 2 pour la mienne, ce qui corse l’exercice!! où bien de découdre une couture (galère!)

    1. Oui pas évident de mettre le fil dans le chas de l’aiguille.
      Sur ma machine à coudre, j’ai une aide à l’enfilage et ça m’arrange bien.

      Mais lorsque je couds à la main, pour le moment, j’arrive encore à m’en sortir pas trop mal (mais j’imagine que plus la presbytie devient forte et plus cela sera compliqué).

      J’attends ma nouvelle paire de lunette (pour la presbytie), je pense que cela doit aider aussi beaucoup lorsqu’on a des verres qui sont bien adaptés.

  6. J’utilisais jusqu’ici de la bâche plastique en rouleaux assez épais mais qui a effectivement l’inconvénient de nécessiter un feutre indélébile. Suite à la lecture du dernier post je viens de tester le sac à gravats (merci de l’idée)et je pense que je vais l’adopter puisqu’il est bien transparent et qu’on peut se servir d’un stylo ordinaire.

  7. Bonjour, super idée le papier ingraissable (c’est l’emballage de chez le boucher donc ça ne passe pas au four ;-) )du coup je vais me rabattre sur le papier cuisson, j’avais aussi entendu parler des rouleaux de papier IKEA qui vont sur les tableaux pour enfants mais habitant à Tahiti je ne vais pas y avoir accès tout de suite. Ici beaucoup de magasins américains où je vais pouvoir acheter du papier cuisson en gros rouleaux !! Merci

  8. Je suis couturiére de métier et je donne des cours de couture dans une association que j ‘ai crée dans mon village .
    Il y a des décennies que je me sers de ce papier que j ‘achète au poids dans un magasin de gros et demi-gros et dans 1 kg il y a un paquet de feuilles pour pas cher du tout . quand au fait de les avoir en rouleau ça n’a que peu d ‘importance . j ‘ habite dans les environs de Toulouse , si quelqu’un est intéressé je peux donner les renseignements pour y aller .

Laisser un commentaire

Haut