Vous êtes ici

La coupe à plat N°1 pour dame

J’ai acheté ce livre de modélisme de coupe à plat pour dame, de Jacqueline Chiappetta, pour apprendre à faire mes propres patrons.

 

Il y a  quelque temps, je me suis offert le livre de modélisme : “La coupe à plat N°1 : Prêt-à porter et sur-mesures pour dame” :

Jacqueline Chiappetta a écrit également d’autres livres  de modélisme :  (je vous mets les liens Amazon si vous souhaitez en savoir plus)

La coupe à plat N°2 : la lingerie féminine et le maillot de bain

La coupe à plat N°3 : Prêt à porter et sur-mesures pour le bébé et l’enfant

La coupe à plat N°4 : Prêt à porter et sur-mesures homme

J’ai reçu récemment, pour mon anniversaire, la coupe à plat N°2 (celui pour la lingerie féminine). Je vous en reparlerai prochainement !

Mais revenons aux sur-mesures pour femme.

Peut être que vous vous en souvenez, mais j’avais décidé de me réaliser une jupe sur mesure ! Et donc d’apprendre par moi même à faire une jupe en fonction de mes mesures. Vous pouvez d’ailleurs revoir la construction de ma jupe de base ici .

Je vous remontre rapidement ma jupe finie, mais vous pouvez voir d’autres photos de ma jupe droite là.

 

jupe-droite-coupe-a-plat

La jupe suit parfaitement les lignes de mon corps !

En fait c’est justement ce qui est bien lorsqu’on décide de faire ces propres patrons. Ils suivent forcément votre corps.

 

La coupe à plat N°1 : prêt-à-porte et sur-mesures pour dame

 

Ce livre contient tout le nécessaire pour tracer votre jupe de base, le pantalon de base, et le buste de base et bien plus encore. Je vous explique tout cela en détail…

 

Les mesures :

Le livre commence par un barème de taille indicatif (du 34 au 48). Bien évidemment vous allez ensuite prendre vos propres mesures. Ce tableau indicatif permet de tracer des patrons “standard” (si jamais vous avez envie de vous lancer en confectionnant par exemple une jupe en taille 44, alors que vous-même, vous portez du 38 (Il serait difficile d’imaginer des mesures si ce ne sont pas les vôtres). Ce barème de taille vous servira aussi si vous souhaitez vendre vos propres patrons.

Bareme-des-tailles-couture-34-au-48

 

Un schéma d’une femme, vous permet de savoir quelles mesures prendre pour pouvoir tracer vos patrons.

mesure-pret-a-porter-dame

Le schéma est assez explicite et cela permet vraiment de bien voir quelles mesures il faut prendre.

 

C’est mon mari qui m’a mesuré, car bien évidemment il est difficile (voir impossible) de faire ça toute seule ! Par contre ne paniquez pas en prenant vos mesures car vous aurez l’impression d’être disproportionné ! (une taille 40, avec un tour de petites hanches taille 44 et pour finir un tour de poitrine taille 36 !). Cela fait sourire, mais ce sont des écarts de dimensions que vous allez constater, mais l’avantage justement c’est que vous allez faire vos vêtements pour vos mesures à vous !

 

Mon conseil avant d’acheter/de commencer ce livre :

Je vous conseille d’acheter de grandes feuilles de bristol ! Format A1 (59,4 cm x 84,1 cm)  si possible.  J’achète mes feuilles à l’unité à la maison de la presse près de chez moi. Cela n’est pas cher : quelques euros à peine, mais cela va grandement vous faciliter la tâche lorsque vous allez dessiner vos patrons de base. Une fois que le patron sera entièrement dessiné, vous pourrez alors le décalquer sur le support de votre choix. Mais lorsqu’on doit tracer des lignes droites, où pouvoir se repérer sur le patron,  je vous assure que ces petits carreaux vont être d’une très grande utilité.

 

Le patron de ma jupe de base (tracé sur feuille bristol, puis décalqué)

 

Tracer son patron de base :

 

Nous voilà dans le vif du sujet. Ce livre  est une vraie bible (oui il coute cher : 48 euros, mais il comporte 307 pages !). Lorsqu’on décide de se lancer dans la construction de ces propres patrons, il est a priori plus sage de commencer par la jupe de base (le modèle est plus facile à réaliser que le buste de base).

Pour bien comprendre le principe, une fois que vous aurez tracé votre jupe de base, vous pouvez soit la garder telle quelle (c’est ce que j’ai fait, il s’agit de ma jupe droite), soit vous pouvez ensuite partir de cette base (d’où son nom !) pour la modifier et en faire tout un tas de jupe différente ! (jupe portefeuille, jupe trapèze etc).

Le principe est ensuite le même pour le buste de base et pour le pantalon de base. Une fois que vous aurez tracé votre buste de base vous aller pouvoir le modifier pour en faire un chemisier, une veste, un t-shirt…  Idem pour le pantalon de base avec lequel vous allez pouvoir réaliser différents type de pantalon mais aussi des shorts…

Vous pouvez même assembler le buste de base avec une jupe de base et créer un certain nombre de robe. Avec le buste de base et le pantalon de base vous pourrez  créer des combinaisons, des combishorts. Vous l’aurez compris les possibilités sont énormes.

 

Je vous indiquerai un peu plus bas dans cet article, toutes les transformations que vous allez pouvoir faire… et il y en a beaucoup, que ce soit à partir de la jupe de base, du buste de base et du pantalon de base.

 

Je vous entends déjà me demander si c’est facile de tracer son patron de base ? Pour tout vous dire, cela n’est pas si évident que cela. Il faut vous munir d’un tube d’aspirine si c’est votre première fois ! Pour moi par exemple, j’ai une formation de couture, par contre je n’ai aucune formation de modélisme (il s’agit d’un métier différent), et bien je dois dire que j’ai pris le temps de bien lire et relire. TOUT est cependant bien expliqué mais il ne faut pas se précipiter… et il faut aimer un minimum les maths.

 

La jupe de base :

Voilà comment se présente les explications dans le livre (bien évidemment je n’ai pas le droit de copier le cours entier, je vous montre qu’un extrait pour voir si cela vous convient ou pas). Si cela vous convient, n’hésitez pas à acheter ce livre (je l’ai vu également dans une médiathèque !).

comment-tracer-sa-jupe-de-base

Le début du tracé est facile, puisqu’il s’agit d’une forme simple (même si le tracé fait penser à un carré, vous allez voir qu’en le traçant vous obtiendrez plutôt un rectangle).

Toutes les étapes sont bien indiquées. Par exemple on va vous dire de commencer par tracer une ligne verticale de “A à B”. Cette longueur correspond à la longueur de votre future jupe.  Le livre vous donne quelques indications pour vous aider à choisir votre longueur (mais vous pouvez prendre votre jupe préférée et mesurer sa longueur approximative également pour  avoir une idée de départ).

Pour une mini-jupe, il est conseillé de prendre une longueur de 40 cm, pour une jupe au genou : 60 cm etc. Tout est bien indiqué dans le livre.

 

Une fois votre longueur de jupe bien définie vous allez donc tracer la ligne AB. Donc si vous souhaitez une jupe au genou, vous allez prendre une mesure de 60 cm de long.

Vous allez maintenant “tracer” la ligne AE. C’est très facile puisqu’il s’agit de  la hauteur de votre bassin (il suffit juste de reprendre le tableau de vos mesures). Donc si la hauteur de votre bassin fait 20 cm, et bien vous allez mettre votre point E à 20 cm du point A (AE fera donc bien 20 cm).

Ensuite on vous dit de tracer les 3 lignes horizontales à partir des points A,E,B (et c’est là que les petits carreaux de la feuille bristol ont toutes leurs importances ! car tracer une ligne droite devient hyper simple car il suffit juste de suivre les petits carreaux).

D’autres mesurent vont ensuite vous permettre de déterminer les autres points. Il suffit de suivre les explications (et donc les tracés mathématiques)

 

Comme vous pouvez le constater cela n’a rien de bien compliqué sauf qu’au début on se prend quand même un peu la tête dessus, surtout si c’est la 1ère fois que vous fabriquez vos propres patrons ! Mais n’oubliez pas que vous serez récompensé lorsque votre patron sera fini.

 

Une fois tous les points mis au bon endroit, vous allez pouvoir tracer les pinces (là encore, pas de panique, tout est expliqué, même si cela vaut encore quelques cachets d’aspirine).

tracer-pinces-jupe-de-base

 

Une chose très importante à retenir :

Une fois que votre jupe de base sera tracée, vous n’aurez plus de modification à faire dessus ! (sauf si votre morphologie change de beaucoup bien évidemment). Votre base vous servira pour une multitude d’autres modèles ! Donc vous ne partez pas de zéro pour vous créer un autre modèle, mais vous partez bien… de votre base !). Il est donc important de bien prendre le temps de réaliser vos bases correctement.

Ah ! J’oubliais ! Le livre vous permet aussi de faire la gradation de vos vêtements (la gradation c’est le fait de “mettre” vos patrons à d’autres tailles. Par exemple votre patron en taille 40 pourra être recalculé pour le mettre en taille 34 à 46…). Cette étape est importante si vous souhaitez diffuser vos patrons en différentes tailles.

Par contre, ce livre ne vous explique pas comment assembler votre vêtement ! C’est-à-dire que vous devez avoir un minimum de connaissance en couture ! Ce livre explique seulement comment créer son patron, pas comment assembler ensuite les morceaux de son patron

 

Les transformations de la jupe de base :

 

Voilà un exemple de transformation, vous pouvez transformer votre jupe de base en jupe culotte :

patron-jupe-culotte

Donc pour tracer votre jupe culotte, on vous dit de relever dans un premier temps  votre gabarit dos et devant de votre jupe de base. Une fois votre jupe de base reproduite, le livre vous guide pas à pas dans la construction des points manquants de la même manière que lorsque vous avez créé votre jupe de base. Vous voyez, votre jupe de base va toujours servir de point de départ et il y a aura des modifications à faire à ce patron pour finalement en créer une multitude d’autres !

Ici dans cet exemple on obtiendra une jupe culotte.

 

Voici la liste de toutes les jupes qui sont proposées dans ce livre :

– la jupe de base

– la jupe culotte (l’exemple dont je viens de vous parler)

– la jupe en forme N°1  (c’est une jupe composée de deux 1/2 cercles)

– la jupe en forme N°2  (jupe composée d’un 1/2 cercle et moulante aux hanches)

– la jupe à panneaux droits

– la jupe à panneaux en forme de quille

– la jupe plissée (plissage droit)

– la jupe froncée

– la jupe à volants accolés

 

En apportant des modifications à ces jupes vous pourrez également vous faire :

– la jupe droite à plis latéraux

– la jupe à panneau plissé

– la jupe trapèze

– la jupe portefeuille

– la jupe à 6 panneaux

– la jupe évasée à 6 panneaux

– la jupe sirène

– la jupe en tissu extensible

– la jupe taille haute

– la jupe jean

– la jupe fantaisie

– la jupe Texas

– la jupe à volants individuels

– la jupe culotte à pli creux

– la jupe culotte à plis (avec glissière incorporée dans la poche)

 

Comme vous pouvez le constater les possibilités sont énormes ! La seule limite ensuite c’est votre imagination.

 

La pantalon de base :

Le principe est le même que pour la jupe de base. Tout d’abord on va construire son pantalon de base et ensuite on va pouvoir le modifier pour en faire d’autres vêtements (caleçon, short…)

 

pantalon-de-base

Oui le schéma peut faire peur ! Mais comme pour la jupe de base il faut suivre ligne après ligne les explications et tracer point après point.

 

Tout comme pour la jupe de base, vous allez pouvoir faire les gradations du pantalon (et donc décliner votre patron en différentes tailles, si vous le souhaitez bien évidemment).

 

Ce livre vous expliquera également comment créer différents types de poche que l’on peut mettre dans un pantalon :

– la poche en biais

– la poche dans la couture de côté

– la poche cavalière

– la poche arrondie

 

Vous trouverez également dans ce livre les transformations  et autres vêtements réalisés à partir du pantalon de base :

– le caleçon

– le pantalon classique à pinces

– le pantalon moulant

– le pantalon trompette à taille basse

– le pantalon large à plis piqués

– le pantalon à pont

– le jodhpur de ville

– le pantalon fuseau

– le short à bavette

– le short court moulant

– la combinaison pantalon

– le pantalon de survêtement

 

Le buste de base

Bon  je pense que maintenant vous avez compris le principe. Cette fois-ci on va donc tracer le buste de base et ensuite on pourra le transformer en différents vêtements (chemisier, cache-cœur, bustier…). Vous pourrez également faire la gradation de votre buste.

 

buste-de-base

On retrouve toujours le même principe, à savoir : on trace ligne après ligne, point après point.

 

Le buste de base à quelques particularités : on peut trouver (ou pas) des pinces .

pince-dans-emmanchure

 

Ce livre vous explique donc comment  placer :

– la pince dans l’emmanchure

– la pince sur le côté

– la pince à la taille

– la pince à l’encolure

– la pince bustier

 

Ouf ! On y est presque ! Mais il manque encore des petites choses. A votre buste de base vous pouvez ajouter : des manches ! Ce livre va donc vous apprendre à tracer votre manche de base.

manche-de-base

 

Et qu’est-ce qu’on fait une fois qu’on a notre manche de base ? Et oui, vous avez vu juste, on peut la transformer en :

 

– manche froncée pour chemisier

– manche ballon

– manche gigot courte (je vous invite à voir les différents modèles de la robe à manches gigot de l’émission cousu main)

– manche gigot une pièce

– manche gigot en 2 parties

– manche papillon

– manche fantaisie à plis

– manche fantaisie à tête arrondie

– manche marteau

– manche tulipe (Olivier de l’émission cousu main à fait un haut féminin avec une manche tulipe).

– manche capucin

– manche raglan

– manche basse

– manche tee-shirt

– manche chauve souris

– manche kimono

– manche tailleur

 

Rien que ça ! ça fait un nombre incroyable de modifications possibles et donc de multiples patrons en perspectives.

 

Là, vous vous dites certainement qu’on a du faire le tour cette fois-ci ! Et bien non ! Quand on fait un buste on peut aussi avoir une partie appelée la croisure (une patte de boutonnage par exemple), on peut avoir une parementure aussi et même un col. (Oui, ce livre traite de tout cela !  quand je vous disais que ce livre est une sorte de bible du modélisme, je pense qu’on n’en est pas loin).

 

Donc pour les cols, le livre propose de réaliser à vos mesures :

– col avec pied de col rapporté

– col rabattu

– col rabattu fantaisie

– col chemisier ouvert

– col chemisier fantaisie

– col avec pied de col pour manteau, veste…

– col officier

– col de blouson en bord côtes

– col Claudine

– col châle large et col marin

– encolure cygne

– col avec revers

– revers tailleur

– col tailleur large

– revers pointu

– revers châle

– revers sport

– la capuche

 

Impressionnant non ? S’ajoute à cela :

– le décolleté bateau

– le décolleté carré

– le décolleté rond moyen

– le décolleté rond profond

– le décolleté pointu profond

– le décolleté en cœur

 

A partir de de votre buste de base, vous allez pouvoir faire des transformations en :

 

– un chemisier

– un chemisier à panneau plissé

– un chemisier à manches chauve-souris

– un blouson de survêtement

– un chemisier/gilet à col Danton

– un débardeur

– une liquette grand-père

– un bustier à empiècement plissé

– un cache-cœur

– un gilet plat (type gilet d’homme)

– un gilet à découpes emmanchures (porté sur corsage)

– un gilet droit avec col châle

– une veste à Brandebourgs

– une veste genre Chanel

– une veste à découpes princesse

– une veste cintrée croisée

– une veste écossaise

– un blouson kimono à découpes raglan

– un spencer kimono

– une veste kimono très cintrée

– un blouson à boutonnage invisible

– une veste à godets

– une parka

– un manteau droit

– un imperméable

– une redingote

– une capeline

 

Et enfin il reste la robe. Vous allez à partir de votre buste de base pouvoir réaliser des robes ! Et voilà le type de robe que vous apprendrez à tracer :

– la robe bustier à quilles

– la robe bustier baleinée

– la robe évasée à plis creux

– la robe chemisier classique

– la robe manteau

– la robe moulante à manches raglan

– la robe chinoise

– la robe en ‘jean’ à emmanchures américaines

– la robe à drapé bouillonné

 

En conclusion :

Ce livre est une mine d’or car il vous permettra de faire tous les patrons cités à VOS mesures !

Par contre comme je l’ai déjà souligné : ce livre ne vous apprend pas à coudre. Vous devez savoir coudre (et donc connaitre les étapes d’assemblage) pour coudre votre vêtement.

 

Petite astuce cependant si vous avez un doute lors de l’assemblage de votre vêtement : n’hésitez pas à regarder dans vos anciens patrons. Par exemple si vous souhaitez vous faire une robe, alors regardez dans vos patrons de robe la manière d’assembler le vêtement (il y a de grandes chances que peu de choses soient différentes). il ne vous reste plus qu’à suivre les étapes de construction.

Articles similaires
8 commentaires pour “La coupe à plat N°1 pour dame
    1. Bonjour,

      Apparemment c’est le patron Burda N°7137 qui a servi de base pour créer la robe gigot de cousu main. On trouve ce patron ici : http://amzn.to/2vuiEbW
      Par contre si on fait bien attention on voit effectivement que la robe ‘B’ correspond à la robe de cousu main, MAIS attention ce modèle n’a PAS de manche gigot !
      Donc ce patron a effectivement servi de point de départ pour les besoins de l’émission, mais si vous achetez ce patron, il n’y a pas de manche gigot !
      (Je pense que je vais aller ajouter ça dans mon article sur la robe à manche gigot car cela me semble important de bien voir cette petite différence).

  1. Je fais de la couture depuis l’âge de cinq ans, j’ai fait à plusieurs reprises mes patrons avec l’aide d’expertes une fois seule c’est plus compliqué voire impossible à chaque fois je baisse les bras, mais depuis que j’ai acheté ce livre tout est beaucoup plus simple tellement simple que pour la première fois je me débrouille toute seule ! J’ai quand même acheté 4 livres avant celui-ci trop trop trop compliqué !
    Merci pour votre article très très intéressant et complet…

    1. Oui ce livre est génial. C’est le livre le plus complet que j’ai trouvé. Je me suis achetée un autre livre récemment (toujours dans le thème pour apprendre à créer ses patrons) et il est loin d’être aussi complet que l’autre… et il m’a couté 24 € tout de même.
      Donc à choisir vaut mieux partir sur « la coupe à plat N°1 » car honnêtement je ne pense pas qu’on puisse faire plus complet.

  2. Ton article est intéressant ! Il y a longtemps que j’ai envie d’essayer de faire moi-même mes modèles, mais j’ai l’impression que ça n’est pas facile du tout. J’ai déjà feuilleté des livres de coupe à plat, mais je les ai aussitôt reposés à leur place. Ton article, bien expliqué, me donne envie d’acheter ce livre. Peut-être arriverai-je à faire ma jupe de base. Merci pour ce partage. Il n’est pas facile d’acheter un livre de ce genre sans être conseillée. Merci, merci

    1. Non, effectivement cela n’est pas facile. Créer un vêtement est vraiment un métier à part entière.
      Quand on coud, on ne fait « que » suivre un mode d’emploi finalement… (avec plus ou moins de facilités pour certaines d’entre nous). Par contre lorsqu’on crée c’est totalement différent (et créer un vêtement demande de respecter certaines règles).
      Ce qui me plait avec ce livre c’est qu’on trace point après point, ligne après ligne pour finir par avoir son patron de base. Bon rien n’est facile comme je l’ai indiqué dans mon article. Par moment il faut aussi savoir se dire « je laisse de côté plusieurs jours et j’essaye de reprendre ça à tête reposée », ça aide aussi de laisser décanter un peu…

  3. Ton article très détaillé m’à donné envie d’acheter ce livre (la coupe à plat N1) que je viens tout juste de recevoir. Je l’ai rapidement parcouru et le trouve très complet et bien expliqué. C’est un guide pas à pas.

    1. Merci ! Oui ce livre est super complet (pour le moment c’est celui que je préfère, car j’en ai d’autres sur le modélisme et franchement c’est le plus complet et celui qui est aussi le mieux expliqué).
      J’ai également le volume sur la lingerie mais je compte bien m’acheter les autres également.

Laisser un commentaire

Haut