tuto masque lavable sans elastique

Tuto masque sans élastique

Vous m’avez demandé un tuto pour masque, j’ai décidé de vous en faire un sans élastique.

Les élastiques deviennent rares, ou alors hors de prix. J’ai décidé de vous montrer comment réaliser ce masque avec de simples lanières. C’est un peu plus long à réaliser… mais cela reste une alternative lorsque vous n’avez plus d’élastique ! (Et aussi je trouve les masques avec lanières esthétiquement plus jolis…. mais c’est tout à fait personnel…).

Avant tout, j’aimerai vous faire une petite mise en garde : ce masque n’est pas un dispositif médical (je suppose que vous l’avez assez entendu et que je n’ai pas besoin de revenir la-dessus ?). Cela reste tout de même une protection efficace si on choisit bien ces tissus et que l’on porte le masque correctement…

Pour plus d’infos sur les différents types de masque et conseils pour coudre ces masques, je vous invite également à relire mes articles sur :

Tuto de masque avec lanières (sans élastique)

Pour ce patron de masque, j’ai réalisé un hybride entre le masque AFNOR et celui que j’ai cousu pour la société Boldoduc. J’ai tout simplement voulu faire une finition plus propre en haut et en bas du masque en faisant un ourlet.

Si vous portez un masque avec des lunettes, vous avez pu constater que l’on a très vite de la buée. Un médecin conseillait de retourner le haut du masque (comme pour faire un ourlet) et d’après lui ça suffisait à atténuer la buée. J’ai effectivement un peu moins de buée avec les masques que je me suis cousu (mais est-ce juste le choix du tissu que j’ai pris ? ou vraiment un effet de cet ourlet ? Je ne sais pas… mais une chose est sûre : je n’ai pas mis d’intissé au milieu de mon masque, mais un simple morceau de tissu en coton… je pense que cela est aussi moins « étouffant »… et donc certainement générateur de moins de buée également ?).

A vous de faire vos essais… car il faut pouvoir « tenir » un certain temps avec le masque sur le visage (surtout que l’on va vers les beaux jours ! pour ne pas dire vers la canicule…)

Le patron :

patron de masque sans elastique

Pour réaliser votre patron, je vous conseille de recopier le modèle sur une fiche bristol, vous pourrez ainsi vous servir de votre fiche bristol comme d’un gabarit. Il vous suffira juste de poser votre fiche bristol sur le tissu et de prendre un stylo et tracer tout autour du carton). A vous de choisir si vous souhaitez réaliser votre masque avec 2 couches de tissu ou 3 couches (dans ce tuto, les masques sont faits avec 3 couches).

Pour les lanières, j’ai tout simplement repris les dimensions d’un masque chirurgical que j’avais chez moi. Les lanières supérieures sont plus grandes que les lanières qui sont en bas du masque (en effet, la tête est bien plus grande que la base du cou…). Vous pouvez donc faire des lanières plus petites et économiser un peu de tissus. Attention cependant à bien mettre les grandes lanières en haut et les petites en bas et ne pas les mélanger en les cousant !

Tracer :

tracer patron masque

Marquez bien les repères A1-A2 et B1-B2 de part et d’autre du masque (ce sont les repères pour faire vos plis). Vous pouvez marquer vos repères en donnant également un petit coup de ciseaux dans le tissu. (Attention à ne pas couper trop loin, 2 mm maximum, sinon votre coup de ciseaux se verra une fois votre masque terminé et vous aurez un trou !)

Couper le tissu :

couper tissu

Je me sers de mon jeu de palet Breton comme de poids pour tenir mon tissu en place. J’en profite pour couper plusieurs épaisseurs de tissus ensemble avec mes ciseaux Fiskars.

J’ai plusieurs paires de ciseaux (pour couper le tissu, le papier etc). Mes ciseaux Fiskars sont vraiment les meilleurs pour couper le tissu (et même en multipliant les couches de tissu).


Vous pouvez retrouver tout le matériel que j’utilise dans la section « mon matériel de couture ». Vous y trouverez le jeu de palet Breton que j’utilise ainsi que d’autres accessoires…

Assembler les couches de tissu :

masque 3 couches de tissu

Posez successivement devant vous :

Le tissu N°1 : l’envers face à vous

Le tissu N°2 : peu importe le sens (vous pouvez d’ailleurs mettre un tissu uni blanc pour économiser votre tissu à motif). Le tissu N°2 n’est pas obligatoire. Si vous souhaitez faire un masque plus fin (je pense particulièrement aux grosses chaleurs qui vont arriver, c’est ce tissu-là qu’il faudra retirer).

Le tissu N°3 : l’endroit face à vous

Maintenez vos 3 couches avec des pinces :

Les pinces vous éviteront d’utiliser des aiguilles et donc de trouer le tissu (vous pouvez aussi retrouver ces pinces dans la section « mon matériel de couture »).

Attention, mettez bien vos pinces sur le côté où figurent vos repères pour les plis.

assemblage masque

Glacer votre couture :

Vous allez effectuer un ‘glaçage’ ce qui signifie que vous allez faire une couture droite à 2-3 mm du bord. Cette couture va uniquement servir à maintenir les 3 couches ensemble. Cette étape vous permettra de mieux travailler ensuite vos plis sans que vos 3 couches ne bougent…

glacer couture

Refaites la même chose de l’autre côté (glacer votre couture).

Assembler les plis :

Vous allez maintenant prendre votre repère A1 (sur ma photo mon repère est ‘coupé’). J’aime donner des coups de ciseaux pour bien marquer mes repères. Le repère A1 va donc être positionné sur le repère A2.

Une fois ce premier pli effectué, je vais le maintenir avec une pince :

premier pli

Le surplus du tissu, du pli doit être couché vers le centre du masque (donc ici sur ma photo, le surplus est couché vers la droite). L’épaisseur du tissu est donc placée sous mon pouce.

Je continue sur le même côté en faisant le second pli : je positionne B1 sur B2.

second pli masque

Je vais également maintenir ce pli avec une pince :

Le surplus du tissu du pli est rabattu vers le milieu du masque. Le surplus de tissu se retrouve donc sous mon pouce.

Couture du pli :

Je vais maintenant coudre le pli pour le maintenir. Vous n’avez pas besoin de coudre toute la longueur, mais uniquement le pli… c’est-à-dire la partie représentée en rouge sur ma photo ci-dessous). Cousez à environ 5 mm du bord.

couture du pli du masque

Une fois la couture réalisée, vous avez terminé de faire les plis d’un côté du masque. Il faut maintenant recommencer l’opération pour refaire les plis de l’autre côté du masque. Une fois les plis maintenus ensemble, cousez-les comme indiqué précédemment.

Surfiler le pourtour du masque :

Votre masque commence à avoir une belle allure, mais il faut le surfiler. Vous pouvez pour cela utiliser soit le point de surfilage de votre machine si vous en possédez un ou le point zigzag. Je vous invite d’ailleurs à revoir la vidéo que j’ai faite sur le point de surfilage que possède ma machine Janome.

surfile masque

Si vous faites un point zigzag, je vous conseille de faire un premier passage au point zigzag, puis une fois que vous avez fait tout le tour du masque, faites un second passage. (Après différents tests en usine, il s’avère que le point zigzag tient moins bien au lavage, donc n’hésitez pas à repasser une deuxième fois et aussi à resserrer un peu votre point zigzag).

Lorsque vous allez coudre votre point zigzag (ou point de surfilage) je vous conseille d’avancer lentement lors du passage des épaisseurs. N’allez pas trop vite en passant les épaisseurs au risque de casser votre aiguille.

Plier le tissu (pour marquer l’ourlet) en haut et en bas du masque :

Placer votre masque sur la table, l’envers face à vous (c’est donc la partie qui sera ensuite contre votre visage).

L’ourlet doit être fait à 1,5 cm du bord (il vous suffit juste, pour cette étape, de plier le tissu à 1,5 cm et de le casser au fer (c’est-à-dire « marquer le pli avec un fer à repasser »). Vous pouvez vous servir de la règle à ourlet si vous en possédez une. Je vous invite à revoir la vidéo sur cette règle si vous ne connaissez pas, car c’est très pratique.

Si vous n’avez pas de règle à ourlet, il vous suffit juste de mesurer 1,5 cm (au fur et à mesure) et rabattre le tissu en le repassant avec votre fer.

Voilà, le pli de votre ourlet est marqué. Faites de même avec le second ourlet. (Attention ne les cousez pas tout de suite car il faut d’abord y insérer les lanières. L’ourlet doit juste être marqué au fer et pas cousu !).

Réalisation des lanières :

Maintenant que le masque est quasiment fini, il faut réaliser les lanières. Vous allez couper 4 bandes en tout :

  • 2 bandes pour le haut du masque (41 cm x 2,5 cm)
  • et 2 bandes pour le bas du masque (35 cm x 2,5 cm)
tuto laniere tissu

Pour tracer facilement mes bandes, j’utilise ma règle japonaise. C’est une règle souple qui permet (comme la règle patchwork) de tracer facilement des parallèles. En quelques secondes j’ai donc tracé parfaitement mes bandes rectangulaires.

Le tissu étant plié en 2, j’aurai après découpe, 2 grandes bandes et 2 petites bandes.

Je surfile 1 seul côté de chaque bande :

surfiler bande laniere

Vous pouvez surfiler au point zigzag ou au point de surfilage. Vous devez répéter 4 fois cette opération.

Vous n’avez pas besoin de surfiler tous les bords, car les autres bords seront « cachés » dans la couture, ils ne pourront donc pas s’effilocher.

Je plie ma bande en 3 parts égales :

Je rabats (la partie non surfilée) sur un premier tiers.

Puis, je rabats la partie surfilée par dessus. Je m’aide de pinces pour faire tenir le tout :

tuto laniere tissu masque

Je couds tout le long de ma bande :

tuto laniere coudre

Je commence par réaliser la première couture (trait rouge sur la photo ci-dessus). Je couds à ras de mon surfilage tout en veillant de bien attraper mon tissu quand même.

Puis, je réalise ensuite la couture en suivant le trait vert. Cela me permet de solidifier ma lanière et d’avoir 2 coutures qui vont apporter aussi une petite touche esthétique.

Et voilà ce qu’on obtient en regardant la lanière sur l’endroit :

laniere tissu

Procédez de la même manière pour toutes vos lanières.

Il ne reste plus qu’à coudre les lanières :

Posez devant vous votre masque, l’envers du masque face à vous. Vous allez positionner votre lanière (l’envers de la lanière face à vous) en la mettant bien le long de la pliure.

La pliure de l’ourlet doit vous aider à bien placer votre lanière (celle-ci ne doit pas dépasser la ligne de pliure).

Une fois la lanière placée au bon endroit (j’ai tracé des traits blancs tout autour afin que vous puissiez bien voir où elle se situe), vous allez faire une petite couture :

Cette petite couture est symbolisée par le trait rouge (attention à ne pas dépasser la ligne de pliure sinon votre couture se verra sur l’endroit du masque). Cette première couture va maintenir votre lanière en place.

couture laniere 2

Maintenant que votre couture (en rouge) a été réalisée lors de l’étape précédente, vous allez rabattre la lanière :

Sur la photo ci-dessous, la lanière est simplement rabattue, il me reste encore à la coudre (couture verte). Je vous ai mis en rouge (les flèches) qui représente votre couture faite précédemment.

Le fait de refaire une seconde couture (en vert) va venir solidifier votre lanière et celle-ci ne pourra pas se découdre ! (N’oubliez pas que vous allez lacer le masque autour de votre tête… cela doit tenir !)

Répétez ces mêmes opérations pour coudre toutes vos lanières au masque.

ATTENTION ! Cousez bien les grandes lanières de part et d’autre du masque en haut… et les petites en bas !

Je réalise mes ourlets !

Il ne vous reste plus qu’à rabattre l’ourlet (l’ourlet est rabattu sur l’envers) et à le coudre (ligne de couture rouge).

Cousez tout le long de votre ourlet.

couture ourlet masque

L’ourlet est terminé : il ne vous reste plus qu’à faire le second ourlet de la même manière :

couture ourlet masque 2

Votre masque est désormais terminé, cousez en plusieurs afin d’en avoir assez pour pouvoir les laver ‘tranquillement’.

masque tissu lavable
Partager sur :
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest

28 réflexions au sujet de “Tuto masque sans élastique”

  1. Merci Jennifer pour ce joli tuto,
    comme toi, je fais énormement de masques, pour les infirmières, les assitantes de vies, les voisins, la famille
    les elastiques ne sont pas confortables, et genes les oreilles,
    le ruban me semble beaucoup mieux,
    je vais donc suivre vos conseils,
    bien amicalement,

    Répondre
    • Merci Pascale.
      Oui les élastiques peuvent gêner les oreilles (la plupart des personnes autour de moi n’apprécient pas le passage de l’élastique derrière l’oreille).
      Par contre pour coudre les masques avec lanières cela prend beaucoup plus de temps que de mettre des élastiques.
      Mais bon… on va dire qu’on a le temps ! :-D

      Répondre
    • Le tissu à maillot de bain coupé dans le bon sens en lanières de 2cm et en tirant dessus se roule et est très confortable pour remplacer les élastiques. En plus ça ne file pas. Sinon j’ai aussi recyclé quelques collants opaques 50 et 60 deniers. On coupe le jambes en lanières. Ça marche aussi.

      Répondre
  2. Merci Jennifer pour ce tuto très clair et facile à réaliser avec le détail de vos explications.
    Tuto très compréhensible. Bravo pour ce beau travail. J’en ai déjà réaliser quelques uns, mais
    j’ai toujours des problèmes pour positionner l’élastique.
    Merci pour vos conseils.
    Bien amicalement.

    Répondre
  3. Super bien expliqué, je vais essayer d’ en coudre un , ça changera des masques avec élastiques qui font mal aux oreilles .Merci beaucoup.

    Répondre
  4. Un grand merci pour toutes les explications si nettes je vais pouvoir en refaire car je n ai plus d élastique et impossible d en trouvé

    Répondre
  5. Merci pour vos explications si précises. Mais pensez vous que je puis le realiser a la main car malheureusement je n ai pas de machine .Coudre les 3 épaisseurs a la main est ce aussi solide. J ai vraiment envie de le realiser cela serait un vrai challenges pour moi.Merci .Une petite reponse serait la bienvenue.

    Répondre
    • Coudre à la main, oui c’est possible (bien que cela ne sera pas forcément facile… et surtout long !).
      La machine à coudre n’existe pas depuis si longtemps que ça, et à l’époque tous les vêtements étaient entièrement réalisés à la main !
      J’avais écris un article sur la couture à la main : https://www.blog-couture-facile.fr/coudre-a-la-main/

      Pour les masques, la difficulté va être de devoir traverser les épaisseurs. Il faudra s’aider d’un dé à coudre que vous placerez sur votre doigt car il faudra pousser l’aiguille « fortement » pour qu’elle traverse. Et sans dé à coudre vous aurez vite mal au bout de votre doigt.

      Je vous conseille également de coudre ce masque avec 2 épaisseurs seulement (un premier test avec 2 épaisseurs, vous permettra de voir si vous avez envie de vous relancer pour en faire avec 3 épaisseurs ou non).
      Nous allons cependant vers les beaux jours, il va faire très chaud, je privilégierai de faire ce masque qu’avec 2 épaisseurs.

      Répondre
  6. Bonjour, pour remplacer les élastiques qui font défaut et gènent certaines personnes, je fais des lanières avec des collants : je coupe la culotte et sur les jambes je coupe des bandes de 2,5 cm, cela fait des anneaux que je tire et coupe. Voilà si ça peut aider.

    Répondre
  7. Bravo pour ce tuto, ils sont toujours très clairs ! Peut-être plus long à coudre mais bien plus agréable à porter avec des lanières, en plus, bien mieux ajusté sur le visage et donc on ne le touche plus une fois mis !!! Bon courage pour votre déménagement …
    Ps: les lanieres peuvent être faites avec du biais, juste une seule couture et pas de zigzag mais moins bien assortis au tissu !!!

    Répondre
  8. Bonjour,
    merci pour ce joli tutoriel !
    Pour la buée sur les lunettes (ou le masque qui remonte sur les yeux, très désagréable), il suffit de laisser deux petites ouvertures dans l’ourlet du haut, à 5 cm des bords, pour y glisser du fil de fer plastifié (pour attacher les plantes, ou deux attaches de sachets congélation, une seule n’est pas assez rigide) et pouvoir l’enlever pour le lavage. Je fais aussi des lanières extensibles avec des bandes de jersey de 2 cm de large, qui résistent mieux au lavage que les élastiques. Ou le top : mon fils me rapporte des masques jetables qu’il a utilisés dans la journée, je récupère les élastiques super-doux et l’attache métallique, puis je lave le tout au savon de marseille avant de les utiliser.
    Maintenant, j’ai un défi à remporter : trouver comment fabriquer des masques transparents au niveau de la bouche, pour mon éducateur en crèche ! Il est essentiel que les bébés voient le mouvement de sers lèvres.

    Répondre
    • Bonjour,

      Oui on peut laisser un espace pour insérer une attache ;-)
      Pour les masques transparents… peut être regarder du côté des nappes plastiques transparentes (ça s’achète au mètre également dans les magasins de tissu et ça se coud bien).

      A l’époque j’avais acheté ça pour mettre par dessus une nappe en tissu (pour ne pas la tacher).

      Répondre
  9. Bonjour

    20 cm de large, c’est trop petit pour mon visage, pareil pour ma fille.
    N’avez-vous pas un modèle dégagé sous les yeux ?
    Merci d’avance.

    Répondre
  10. bjr c est bien les lanières , le problème pour moi , je ne peux pas attacher derrière la tète , a cause de mes épaules ( opéré et pas amélioration )donc je suis obligée de mettre derrière les oreilles , sinon très bien expliqué , merci

    Répondre

Laisser un commentaire